Périmètre

Police nationale

Présentation du responsable

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

Responsable

Mickael BUCHERON

Vice-président police nationale

FLAG! sur ce périmètre

Origine historique de l’association FLAG! en septembre 2001, le périmètre Police Nationale est certainement celui le plus en pointe aujourd’hui au sein du ministère de l’intérieur en matière de prévention et de lutte contre les LGBT-phobies.

Un long chemin a été parcouru depuis plus de 20 ans entre l’époque où il n’y avait aucun problème d’homophobie dans la Police Nationale puisqu’il n’y avait pas d’homosexuel femme et homme et aujourd’hui où à titre d’exemple, de plus en plus nombreux sont les personnels s’affichant naturellement dans les services ou démarrant une transition de genre. 

Depuis 20 ans, de nombreuses avancées ont été obtenues par notre association, à commencer par la signature en 2014 de la première convention avec la Direction des ressources et des compétences de la Police nationale (DRCPN) ouvrant la voie à d'autres conventions sur les autres périmètres par la suite :

  • les interventions dans les écoles de police de formation initiale des élèves gardiens de la paix, lieutenant et commissaire, 
  • les formations continues animées dans les directions et les services de police
  • la modification du règlement général d’emploi interdisant tout comportement, contenus à caractère homophobe
  • l’obtention de l’égalité des droits sur les congés parentaux, la réforme du code de déontologie interdisant administrativement tous comportements homophobes et transphobes, 
  • la réalisation et la diffusion de deux campagnes de sensibilisation au sein des services de police notamment (2014 et 2021), 
  • la mise en place des officiers de liaison et référents LGBT+ dans les commissariats et à la Préfecture de Police de Paris, 
  • la mise en oeuvre de nos préconisations sur l’accueil et la prise en charge des personnes transgenres,
  • la traduction de la mallette pédagogique conçue par le Conseil de l’Europe avec le soutien de l’European LGBT Police Association (EGPA) apportant une réponse judiciaire plus efficace aux crimes de haine anti-LGBT,
  • la réforme du SIGYCOP ne privant plus une personne séropositive sous traitement d’intégrer la police nationale ou de changer de corps suite à la réussite d’un concours.

Sans parler de l’essentiel, l’essence même de la création de FLAG!, le soutien à nos collègues policiers actifs, administratifs, techniques ou scientifiques, pouvant être victimes de lesbophobie, d’homophobie, de biphobie, de transphobie ou bien même de sérophobie (VIH) dans les services.

D'autres avancées étaient par ailleurs obtenues dans un cadre plus large que celui de la Police Nationale à travers le secrétariat général du ministère de l'intérieur comme l’obtention du label égalité diversité demandée depuis plus d’une décennie par FLAG!, le protocole diversité relatif à la promotion de la diversité et à la prévention des discriminations au Ministère de l'intérieur où figure l’axe 6 portant spécifiquement à la lutte contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre ou le guide du Ministère de l'intérieurPrévenir et agir - Lutte contre les LGBT-phobies"

Si dans la Police Nationale, l’homosexualité et la transidentité ne sont plus des sujets tabous, il n’en demeure pas moins que nombres de nos collègues préfèrent encore aujourd’hui rester discret sur leur orientation sexuelle ou leur identité de genre, confortés parfois par certains comportements qui obligent notre association à rester mobilisée, à l’écoute et en soutien de nos collègues qui en seraient victimes. 

Il en est de même pour nos collègues victimes de sérophobie, sujet pour lequel notre association a déjà permis à plusieurs policiers de retrouver un travail conforme au cœur du métier de policier après avoir été placardisés ou simplement les autoriser à devenir policier. (voir la page sur notre recours devant le Conseil d’Etat)

Sur le plan interne, partageant à la fois l’engagement militant et la connaissance du métier, FLAG! est devenu au fil des années un partenaire privilégié, écouté au sein de la Police Nationale, en étant une force de propositions crédible et audible. Nous portons de nombreux projets pour améliorer la prévention de l’homophobie et de la transphobie en interne et améliorer l’accueil des personnes LGBT+ dans les commissariats.. 

Ainsi, parallèlement aux formations dispensées par notre association dans les écoles de police ou auprès de la plateforme violences sexuelles et sexistes, et en lien avec la Direction Centrale de la Sécurité Publique (DCSP), le pôle formation de FLAG! travaille sur un projet de mallette pédagogique concernant la prise en charge des personnes LGBT+ destinée aux effectifs de police, chargés de l’accueil, des plaintes ou du traitement des procédures.

Dans le même temps, en complément des deux triptyques que j’ai conçus pour l’association, le premier relatif à la transidentité d’un agent dans la police nationale mais plus largement au sein des ministères de l’intérieur et de la justice, le second relatif à la prise en charge des personnes transgenres dans les services de police et de gendarmerie, FLAG! travaille avec la Direction des Ressources et des Compétences de la Police Nationale (DRCPN) et la Mission appui et conseil de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) pour deux fiches pratiques destinées à la hiérarchie concernant l’accompagnement des fonctionnaires transgenres au sein de la police.

Les dernières actualités

1er décembre - Journée mondiale de lutte contre le sida FLAG! continue de s’engager auprès de nos collègues

1er décembre - Journée mondiale de lutte contre le sida FLAG! continue de s’engager auprès de nos collègues

Malgré les progrès médicaux dans la lutte contre le sida et la possibilité de se faire dépister régulièrement et gratuitement sans ordonnance et sans avance de frais depuis le 1er janvier 2022 dans tous les laboratoires d’analyse médicale, trop de personnes ignorent encore aujourd’hui leur séropositivité, source majeure de la transmission du virus.

Lire la suite


Traiter les crimes de haine LGBTI

Traiter les crimes de haine LGBTI

La mallette pédagogique européenne créée notamment par notre collègue irlandais, et le Conseil de l’Europe enfin traduite en français pour former les policiers/gendarmes déjà affectés en service.

Lire la suite


Police, Gendarme, Pompier : STOP aux exclusions liées aux VIH !

Police, Gendarme, Pompier : STOP aux exclusions liées aux VIH !

Les associations Mousse, Stop Homophobie, ELCS, Adheos, FLAG! et Familles LGBT demandent officiellement à la ministre des Armées et au ministre de l’Intérieur de mettre un terme aux exclusions des personnes vivant avec le VIH de la police, de la gendarmerie, de l’armée et des pompiers !

Lire la suite


Association FLAG!

Intérieur et Justice

Soutien aux victimes LGBT+

FLAG! est membre de l'EGPA.
FLAG! est conventionnée avec le ministère de l'intérieur et le ministère de la justice.

Conforme au RGPD 2018.
Copyright © Association FLAG! - reproduction interdite sans autorisation.

Newsletters

Abonnez-vous à nos newsletters
et restez informé de toute l’actu de notre association